top of page

PROGRAMMATION 2024

11 concerts - 24 musiciens
Du 09 mars au 07 juillet 2024

Labarrière_by_Eric_Legret_1_edited.jpg
Molard_by_Eric_Legret_1.jpg

© Eric Legret

Samedi 01 juin - 20h30

Eglise de Dissay

 

Hélène Labarrière / Jacky Molard Duo (France)

Un duo totalement chavirant !

Ces deux-là sont capables de tout ! Unis dans la vie comme dans la musique, de l’improvisation du jazz à la musique bretonne, ils folâtrent depuis des années en une pratique musicale ouverte, libre, spontanée, généreuse et conviviale. 

 

Lui : conjuguant le phrasé expressif du jazz, la rigueur de la musique classique et la vitalité de la musique folklorique bretonne, c’est un violoniste reconnu et innovant. On l’a vu dans plusieurs projets importants, notamment aux côtés de François Corneloup.

 

Elle : engagée avec bonheur depuis des années dans une suite de partenariats au long cours avec des figures majeurs du jazz d’aujourd’hui : Marc Ducret, Daniel Humair, Sylvain Kassap, Hasse Poulsen… ou à la tête de ses propres projets, toujours épatants. Une figure marquante de la scène musicale française.

Hélène Labarrière (contrebasse)

Jacky Molard (violon)

Tarifs : 20 €/ 12 €.

Vendredi 05 juillet

Vendredi 05 juillet - 20h30

Eglise de Dissay

Sylvaine Hélary / Robin Fincker (France)

« Bize » 

 

Robin Fincker, venu à Jazz à Dissay en mai 2023 (alors en duo avec Janick Martin) lors d’un concert accueilli par la « standing ovation » d’un public conquis, revient cette année avec un autre duo tout aussi enthousiasmant. Sa rencontre avec Sylvaine Hélary, flutiste virtuose et compositrice très remarquée dans la nouvelle scène française, est une invitation au voyage découvrant à chaque instant des routes inattendues, parcourant des paysages où l’improvisation et l’écriture se mêlent sans distinction aucune, et où on se laisse guider par la magie de leur souffle, du bruissement le plus ténu au son le plus plein.

« Bize » : un duo d’orfèvres, ludique et malicieux !

Sylvaine Hélary (flûtes) 

Robin Fincker (clarinettes, saxophones)​

Tarifs : 25 € / 15 €.

Photo BIZE

© Antonin Rayon

Samedi 06 juillet

Toute une journée rien que pour vous :
5 concerts & une sieste musicale pour découvrir 
toutes les facettes actuelles, passées et futures du jazz.

Photo BIZE

© Christophe Charpenel

Samedi 06 juillet - 9h

Kiosque du château 

 

Sylvaine Hélary Solo (France)

« Friselis » 


Friselis désigne un léger mouvement, souvent accompagné d’un doux bruissement. Le nom idéal pour ce solo dans lequel Sylvaine Hélary explore ce moment particulier de l’éveil. Jouant des quatre flûtes, elle nous donne à entendre des sons soufflés, des harmoniques, des bruits de clefs… Autant de timbres subtils et de sursauts qu’elle mêle à des mots, aux côtés d’une sculpture-mobile, fabriquée à partir de fragments glanés par le plasticien Johnny Lebigot. Ici des fleurs, là une plume. Plus loin, des coquillages qui deviennent de fragiles percussions. Le tout forme un cocon musical et visuel, imaginé comme une douce invitation à la rêverie : un solo de rêve !

 

Sylvaine Hélary (flûtes)

Concert gratuit.

Samedi 06 juillet - 11h

Place du marché

We want Chet (France)

 

Avec We want Chet, formation poitevine, nous voici replongés dans l’univers de Chet Baker, trompettiste de la délicatesse et de la fragilité (et par ailleurs chanteur très émouvant). Revivez la sonorité à la fois douce, feutrée et lumineuse, de ce musicien majeur.

We want Chet tente de faire revivre son atmosphère intimiste et épurée, qui ravira les amateurs, tout en y ajoutant une touche personnelle et une complicité de tous les instants.

 

Mathieu Debordes (trombone et arrangements)

​Pierre-Yves Desoyer (contrebasse)

Arnaud Meunier (bugle et trompette)

Concert gratuit, proposé par la Ville de Dissay.

We_Want_Chet_carré_bdef.jpeg

© Christophe Limousin

FEMMES DE JAZZ  - VISUEL_bdef.jpg

Samedi 06 juillet - 14h30

 

Sieste musicale « Femmes de Jazz », à la Guinguette 

Après les deux concerts gratuits du matin -Sylvaine Hélary en solo et We want Chet- installez-vous confortablement à la Guinguette de la ferme du pont, au bord du Clain, dans un transat ou allongés sur une couverture et profitez de ces portraits de femmes de jazz, ponctués de moments musicaux.

D’Hazel Scott à Dorothy Ashby, de Lil Hardin Armstrong à Alice Coltrane, vous vous plongerez dans les parcours et les musiques de ces pionnières hardies, revanchardes, douces, subtiles… 

La Guinguette de la ferme du pont

Rue de la Ferme du pont - Dissay

Sieste gratuite (😁) - Durée : 1h15 - Pensez à votre plaid !

Samedi 06 juillet - 17h

Eglise de Dissay

 

Mamie Jotax (France)

 

Ce duo de saxophonistes est la révélation 2023 de la scène française ! Ces deux jeunes femmes « jouent » au plein sens du terme. A la fois créatives et réactives, mêlant compositions originales et thèmes réinventés (un vieil air venu du Laos comme une musique de carnaval antillaise), les deux poly-saxophonistes ne manquent jamais d’air ; ni de souffle continu et encore moins d’humour. Mamie Jotax propose une musique libre, déliée, pleine d’humanité et de malice. Ce duo est une totale réussite et d’une grande fraîcheur. Tonique et réjouissant : à découvrir absolument !

 

Camille Maussion (saxophones)

Carmen Lefrançois (saxophones, flûte)

Tarifs : 12 €/ 8 €.

Photo Mamie Jotax

© Christophe Girard

Samedi 06 juillet
Château de Dissay - 20h30

Une soirée, deux concerts !

Andreas Schaerer / Kalle Kalima Duo (Suisse/Finlande)

 

Andréas Schaerer chanteur ? Pas tout à fait, ou en tous cas : pas tel que vous l’imaginez. Disons plutôt : vocaliste tout-terrain, cascadeur du micro, émulateur d’instruments, percussionniste buccal, appareil phonatoire générateur de sons en tous genres ! Ce « Bobby McFerrin Suisse »  aux moyens vocaux exceptionnels, déjanté et jubilatoire, allant du borborygme jusqu’au chant lyrique, en passant par le beatbox ou le scat, s’associe en duo avec l’un des meilleurs guitaristes européens, personnalité tout aussi décoiffante, pour une musique libre tous azimuts ! Ce duo est l’un des projets les plus vivifiants du jazz d’aujourd’hui !

 

Andreas Schaerer (voix)  

Kalle Kalima (guitare)

Photo Schaerer et Kalle

© Gregor Hohenberg

Photo YETI

© Hervé Escario

Yoann Loustalot Trio  (France/Italie)

« Yéti »

 

Voix singulière de la trompette européenne, le jeune trompettiste Yoann Loustalot (très remarqué avec Emile Parisien à Dissay en 2022) nous proposera le répertoire de son nouvel album « Yéti ». Avec le guitariste Giani Caserotto et le batteur Stefano Lucchini, il propose une musique stellaire, à la fois dense et subtile, véritable révélation de l’année 2023 en France. « Yéti », une parenthèse féérique et poétique où les mélodies circulent et flottent, et la musique plane jusqu’au sommet de l’Himalaya !

Pas étonnant donc si le grand maître italien de la trompette Enrico Rava dit de lui : « Yoann Loustalot est comme une fleur très rare qui, lorsqu’elle apparaît dans un jardin, fait disparaître toutes les autres fleurs ».

 

Yoann Loustalot (trompette) 

Giani Caserotto (guitare) 

Stefano Lucchini (batterie)

Pour en savoir plus sur Yoann Loustalot, cliquez ici.

Tarifs deux concerts

TP : 40 €

TR : 25 € (moins de 26 ans, PMR, recherche d'emploi, RSA)

Gratuit : enfant de moins de 12 ans.

Dimanche 07 juillet

Une fin d'après-midi pour poursuivre la découverte
avec le meilleur de la France et des Etats-Unis.

Photo MEIJE

© Julien Philips

Dimanche 07 juillet - 17h

83 rue de l'Eglise

Meije (France)

 

Ce trio composé de jeunes musiciens de la « nouvelle vague  française », Benjamin François, Vincent Duchosal et Léa Ciechelski (membre de l’Orchestre National de Jazz et révélation de l’année 2023), est une réelle découverte ! Ces trois musiciens, grâce à une belle complicité musicale, construite dans l’instant, proposent, à partir de recherches sur des sonorités et des textures particulières, des compositions, parfois minimalistes, souvent très oniriques et envoûtantes. Loin des clichés d’un jazz tranquille et formaté, une nouvelle proposition musicale, étonnante et inventive, à découvrir.

 

Léa Ciechelski (saxophone)  

Vincent Duchosal (guitare) 

Benjamin François (batterie)

Tarifs : 12 € / 8 €.

Dimanche 07 juillet
Château de Dissay - 20h30

Une soirée, deux concerts !

 

Paul Lay Trio (France/Suède)

« Deep river », une plongée dans la musique populaire américaine de 1860 à 1960.

 

Paul Lay a moissonné les prix les plus prestigieux, dont le prix Soliste du Concours National de Jazz de la Défense, le Grand prix de l’Académie Charles Cros, le prix Django Reinhardt, le Concours International Piano-Jazz de Moscou, bref...  il s'est rapidement et incontestablement placé dans le peloton de tête des étoiles montantes du jazz . S’il occupe une place de choix parmi les sidemen très demandés, ses talents reconnus de compositeur permettent à Paul Lay de porter différents projets sous son nom, et notamment ce trio « Deep River », véritable plongée dans les chansons populaires américaines, de la guerre de sécession aux années soixante. L’occasion aussi de découvrir une extraordinaire vocaliste venue de suède, Isabel Sörling. Et l'un des plus talentueux des jeunes contrebassistes français, Simon Tailleu. 

Un trio dont on se souviendra toujours.

 

Paul Lay (piano) 

Isabel Sörling (voix) 

Simon Tailleu (contrebasse)

Pour en savoir plus sur Paul Lay, cliquez ici.

Pour en savoir plus sur Isabel Sörling, allez donc là.

Pour en savoir plus sur Simon Tailleu, essayez ce lien.

Photo Deep Rivers Trio

© Sylvain Gripoix

Photo James Brandon Lewis

© Ben Pier

James Brandon Lewis Trio (Etats-Unis)

Fusion du gospel, du blues et du jazz... JB Lewis transcende les genres pour une expérience inoubliable.

 

James Brandon Lewis, c’est d’abord un son de saxophone ténor comme on n'en fait plus : puissant, incarné, vibrant. Souffle de vie connecté aussi bien aux forces telluriques les plus profondes qu’aux esprits des grands maîtres : John Coltrane, Albert Ayler ou Sonny Rollins. Ancré dans le jazz libertaire des années soixante, James Brandon Lewis a quelque chose d’un prêcheur (il est fils de pasteur), digne dépositaire d’une tradition sprituelle afro-américaine qui résonne à travers chacune de ses notes. Son dernier opus (« From Mahalia with love ») est d’ailleurs un hommage à la plus grande chanteuse de la musique noire : Mahalia Jackson.

La venue à Dissay, en formation trio, de James Brandon Lewis, une référence, est un événement majeur à ne pas manquer.

 

James Brandon Lewis (saxophone) 

Josh Werner (basse) 

Chad Taylor (batterie)

Pour en savoir plus sur James Brandon Lewis, c'est ici.

Tarifs deux concerts

TP : 40 €

TR : 25 € (moins de 26 ans, PMR, recherche d'emploi, RSA)

Gratuit : moins de 12 ans.

Les concerts ci-dessous ont déjà eu lieu.
Nous espérons que vous en avez profité (nous, oui !).
Pour ne rien manquer, abonnez-vous à notre newsletter. 👇👇

Promis, il y en aura peu et elles seront utiles

Merci de votre confiance !

Bonacina_Dehors_by_Julia_Brumelot_1.jpeg

© Julia Brumelot

Bonacina_Dehors_by_Julia_Brumelot_5.jpeg

Samedi 06 avril - 20h30 - Eglise de Dissay

Céline Bonacina / Laurent Dehors Duo (France)

Elle : la multi-saxophoniste aussi diplômée que débridée, ayant longtemps infusé les rythmes de l’océan indien; dispensatrice d’une énergie communicative sur ses projets ou avec quelques pointures légendaires du jazz : Rhoda Scott, Didier Levallet, Nguyen Le… Lui : gargantuesque multi-instrumentiste, compositeur, chef réputé de Grands Ensembles (L’incroyable Big Band « Tous dehors »), ne reculant devant aucune aventure, même pour déconstruire la « musique sérieuse » en objet/projet festif et populaire. Un jour, une « rencontre »; et ce duo devient un « incontournable » de la scène française, deux instrumentistes hors normes et jubilatoires, un concert très attendu et « acoustique » dans la petite église de Dissay ! 

Céline Bonacina (saxophones & voix).

Laurent Dehors (saxophones, clarinettes & cornemuses).

© Julia Brumelot

Photo Calmé_Maur

© Matthieu Lafaurie

Photo Virginie Calmé

© Matthieu Lafaurie

Photo Laurent Maur

© Matthieu Lafaurie

Samedi 09 mars - 20h30 - Eglise de Dissay

Emilie Calmé / Laurent Maur Duo (France)

« Fantaisie improbable pour flûtes et harmonicas »

 

Voici un duo vraiment inhabituel, et rare. Elle : flûtiste de jazz, bordelaise, qui convoque au gré de ses envies Lou Reed, John Coltrane, Gilberto Gil ou Tony Murena… Lui : considéré comme l’un des secrets les mieux gardés du jazz français, il est l’un des rares à maîtriser l’harmonica chromatique. Ensemble, ils ont imaginé ce duo improbable qui a séduit l’Europe. Un répertoire original, un dialogue constant, des compositions emballantes font de leurs concerts des moments rares d’une grande poésie. Leur complicité est étayée par une longue expérience et ceux qui les ont vus sur scène (250 concerts ensemble quand même) peuvent témoigner de la connivence et de l’intelligence musicale qui les unissent. En résumé, une ravissante surprise, de celles qu’on aime particulièrement, pour ouvrir la saison de concerts de « Jazz à Dissay » !

Emilie Calmé (flûte)

Laurent Maur (harmonica)

 

Tarifs : 20 €/12 €.

Ce concert était précédé de deux moments pédagogiques, sous la houlette d'Emilie Calmé :

A 19h15, un concert de "body tap jazz" des élèves de CM2 de l’école Paul-Emile Victor de Dissay, sous la direction de Anne Kennell, en partenariat avec les Jeunesses Musicales de France. 

Musique d’Emilie Calmé et de Laurent Maur (Duologie). 

A 19h30, la restitution du travail des élèves du Conservatoire de Châtellerault, sous la direction d’Emilie Calmé.

Gratuit.

bottom of page