top of page
  • assojazz86

Paul Lay Trio, Deep rivers, un trio en eaux profondes

Dernière mise à jour : 7 juin



A 40 ans tout juste, Paul Lay est à l’évidence le pianiste de jazz français qui nous fait vibrer. Dès son premier album, "Unveiling", en 2010, la critique y reconnait son jeu innovant et expressif. Depuis, il saute de prix en distinctions* et multiplie les créations : un spectacle vidéo-musical très touchant consacré à "Billie Holiday, passionnément », co-créé avec Olivier Garouste ou son album d’hommage à Beethoven, « Full solo », encensé par la critique.


Paul Lay, nous l’avons eu, à Jazz à Dissay, comme pianiste de Géraldine Laurent, en 2023. C’était déjà un plaisir immense. Le revoici cette année, entouré de deux artistes exceptionnels, la chanteuse Isabel Sörling et le contrebassiste Simon Tailleu. Au programme : rien moins que ces chansons populaires américaines, nées après la guerre de sécession et que l’on suit jusqu’en 1960. Un socle de chansons, de chants et de sons, nés dans les gospel et les spirituals pour les plus anciens, à l’origine de tout ou presque : de la ballade au blues, du jazz au rock…


Réinterprétés par la suédoise Isabel Sörling, ces chants épiques et mélancoliques, ancrés dans la boue de la guerre ou la moiteur des bayous, prennent ici une dimension nouvelle. Il y a du nord dans le sud, maintenant, des morceaux de brouillard, des îles poudrées de glace. Transcendants et incandescents, ces chants d’hier et d’ailleurs réveillent en nous des émotions que nous avions oubliées. Ici et maintenant.


Inoubliable, alors.



_Matthieu+Lafaurie


*Artiste instrumental de l'année aux Victoires du jazz, Prix Django Reinhardt du meilleur artiste de jazz français, Révélation française par le Critic Poll de Jazz Magazine, Grand prix du disque de jazz de l’Académie Charles Cros…




 

Dimanche 07 juillet

Château de Dissay

Une soirée, deux concerts : Paul Lay Trio, suivi de James Brandon Lewis Trio






28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page