top of page
  • assojazz86

Yoann Loustalot, "le son de l'âme"

Dernière mise à jour : 7 juin


Petit à petit s’est installée l’idée qu’on ne pouvait pas se passer de Yoann Loustalot sur la scène musicale française. Qu’il y avait les projets avec, et les projets sans. Que son absence devenait manque. Sideman très demandé -on le retrouve dans plus de quarante albums- Yoann Loustalot porte en lui une douceur mélodique envoutante, riche et profonde en émotions. On pourrait croire, à l’entendre parfois, que la trompette a été inventée pour lui (désolé Louis, désolé Miles… mais c’est une image, rassurez-vous !)… Et qu’avec elle, avec sa trompette, il nous prend par la main et nous emmène, comme par magie, là où nous voulons être.


C’est qu’il n’y a pas de chichis, pas de frime avec Yoann Loustalot et ses complices de Yéti, Giani Caserotto à la guitare aérienne et Stefano Lucchini à la batterie solide… Que de la maitrise discrète, l’air de ne pas y toucher. Tout est subtil, tout est sensible. Evident. Et tout nous semble presque facile; mais ça ne l’est pas… Le grand maître italien de la discipline, Enrico Rava, en était ravi : « Ce n’est pas juste un « beau son », a-t-il dit.  Non, c’est le son de l’âme et il est si profond et authentique que chaque note compte et conte. Il invente sans cesse des mélodies qui restent gravées dans l’air et dans nos têtes ».


Yoann Loustalot, nous l’avions vu à Jazz à Dissay, en 2022, en trompettiste invité d'Emile Parisien. Si vous étiez avec nous, vous vous en souvenez : il tenait la scène, il tenait le public, poussait les murs du château, écartait les donjons, imposait son ordre mélodique… Le concert fut un merveilleux moment pour nous tous. Un des grands souvenir de notre première édition estivale.


Il est à craindre que cette année, à nouveau, nous tombions sous le charme de Yoann.



_Matthieu+Lafaurie




Photo : _Matthieu+Lafaurie


Ils ont dit :


Loustalot possède une sonorité soyeuse sans vibrato, un phrasé aéré et joue avec décontraction, sans jamais céder à la mollesse. - Bob Hatteau - Citizen Jazz


Yoann Loustalot on y croit comme si on n’avait jamais entendu de ballade. - Noël Tachet - Citizen Jazz


Une musique de clair obscur, relevée d’éclats sensibles, une musique originale qui défie la temporalité…un vrai bonheur d’écoute - Yves Dorison - Culture JazzEnfin quelqu’un qui a tout compris. Pourquoi faire moins beau quand on peut faire plus beau ? - Michel Delorme - Culture Jazz


Ce musicien avance et évolue tout en restant lui-même, à savoir, un des trompettistes les plus intéressants, attachants et intelligents du jazz français. - Thierry Giard - Culture Jazz


C’est le son de l’âme - Enrico Rava



 

Samedi 06 juillet

Château de Dissay, 20h30

Une soirée, deux concerts : Andreas Scharer & Kalle Kalima, suivi de Yoann Loustalot Trio "Yeti"


13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page